L'histoire

L'Histoire

Au cœur de la Provence, dans le centre historique d’Avignon, cette propriété tout à fait exceptionnelle se situe à l’emplacement de la Livrée du cardinal Amédée de Saluces au XIV°siècle. Celui-ci était le bras droit des Papes, leur ambassadeur dans tous les royaumes d’Europe et tout son « ministère » était logé et travaillait dans des bâtiments annexes de la propriété.

Cette propriété s’étendait alors jusqu’à la place des Carmes.

De nos jours, on aperçoit au-dessus de la cuisine les anciennes fenêtres murées du palais cardinalice. Celui-ci fut démoli au XVI° siècle et le mur d’enceinte de la propriété actuelle fut édifié avec les pierres du palais.

Au XVIII° siècle, fut construit l’aile Nord de la maison actuelle qui comprend la cuisine.

Au XIX° siècle, une compagnie d’assurance de Marseille achète la propriété et, pour loger son personnel, fait construire le bâtiment actuel dans la prolongation de l’aile XVIII°.

En 1919, la propriété tombe aux mains d’un grand industriel de la brique réfractaire dans le Vaucluse. Il n’y habitera jamais et louera l’immeuble à différents notables.

Au début des années 80 et durant une trentaine d’années, l’immeuble devient le « CELA » Centre d’Etudes Linguistiques d’Avignon, qui accueillera de nombreux artistes et politiques célèbres durant le Festival (Jeanne Moreau, Michael Lonsdale et bien d’autres y feront des lectures…)
France Culture également établira ses quartiers en juillet dans le jardin pour y réaliser ses émissions. L’Association, qui louait la propriété, transforme toutes les pièces en salle de cours. En fin d’année 2009, la propriété est vendue.

Et c’est ainsi qu’Amaury de Villoutreys & Gilles Jauffret acquièrent la propriété pour la transformer en maison d’hôtes et lui redonner ses lettres de noblesse avant de la confier à leur amie Béatrice en juillet 2022.

La Divine Comédie | Histoire - Bibliothèque

LES PROTAGONISTES …

Il n’est point de lieux sans les hommes qui leur donnent vie. C’est un trio qui mène la destinée de la Divine Comédie.

Tous voyageurs dans l’âme, ils ont eu, pour diverses raisons, l’envie de se rassembler en Avignon dont le patrimoine historique et culturel, d’une richesse incomparable, répond à leurs aspirations.

Le potentiel touristique aussi. A seulement 2 h 40 de Paris, c’est toutes les joies de la Provence qui s’offrent aux citadins de la capitale : Le soleil, la douceur de vivre, la gastronomie, les arômes subtils des grands vins d’appellation etc…

L’hôtel particulier et les jardins ont bénéficié d’une restauration de plus de 7 années.